Bellegarde-Poussieu

logo du site
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu
  • Bellegarde-Poussieu

Accueil du site > Pages Annexes > Ambroisies

Ambroisies

Ambroisie : attention allergie !


15 octobre 2015

Bulletin Ambroisie, semaine 53, Risque Allergique d’Exposition Prévisionnel :

Les pollens d’ambroisie ont bel et bien fini leur saison.Si quelques grains ont été enregistrés sur les capteurs, aucune gêne n’y est associée.


L’ambroisie (Ambrosia artemisiifolia L.) est une plante invasive annuelle dont le pollen émis en fin d’été est particulièrement allergisant.
ambroisie Les principales manifestations cliniques sont, pour les personnes sensibles, des rhinites, conjonctivites et trachéites, qui peuvent parfois déclencher des formes d’asthme assez graves.
Environ 10% de la population est touchée durant l’été, ce qui génère pour la région Rhône-Alpes des coûts de santé estimés entre 11 et 16 millions d’euros pour l’année 2012 (Etude de l’ARS sur les coûts de l’ambroisie en région Rhône-Alpes)
L’arrêté Préfectoral n°2000-1572 du 07 mars 2000 (modifié et complété le 17 mars 2009 par l’arrêté n° 2009-02370) prescrit la destruction obligatoire de l’ambroisie dans le département de l’Isère. Ces opérations doivent avoir lieu avant le début de la pollinisation (août – septembre) .
Liens vers des sites d’informations : -* ARS Rhône Alpes Santé >> cliquez ICI -* Préfecture de l’Isère >>cliquez ICI
-* Ambroisie infos >> cliquez ICI
-* Carte des riques >> cliquez ICI

Retour à la page précédente

La Lettre Santé-Environnement Rhône-Alpes Flash spécial ambroisie - Juin 2015

L’ambroisie à feuille d’armoise (Ambrosia artemisiifolia), originaire d’Amérique du Nord, se développe sur l’ensemble du territoire et la région Rhône-Alpes est la plus touchée de France. Les plants sont en pleine croissance et la pollinisation a lieu en juillet-août. plante ambroisie bellegarde poussieu Or, le pollen de cette plante annuelle est très allergisant pour l’homme. Il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d’air pour que les symptômes apparaissent chez les sujets sensibles. Les plus courants sont : rhinite survenant en principe en août-septembre et associant écoulement nasal, conjonctivite et symptômes respiratoires tels que trachéite, toux, et parfois urticaire ou eczéma. Dans 50% des cas, l’allergie à l’ambroisie peut entraîner l’apparition d’asthme ou provoquer son aggravation. En 2011, les allergologues Kristof Nekam et Tamas Komives ont proclamé journée internationale de l’ambroisie le premier samedi de chaque été, période des premières pousses, pour favoriser la prise de conscience des effets sanitaires de cette plante invasive. L’Observatoire régional de la santé Rhône-Alpes a mené en 2014 une nouvelle étude de la prévalence de l’allergie à l’ambroisie sur la région Rhône-Alpes, dix ans après celle menée par le CAREPS en 2004, étude qui montrait un gradient de la prévalence en fonction de l’indice pollinique d’exposition aux pollens d’ambroisie. Une enquête téléphonique sur la base d’un questionnaire a été menée à la mi-septembre 2014 par IPSOS sur un échantillon de 2 502 foyers soit 7 024 personnes. Les communes de Rhône-Alpes avaient été réparties selon trois zones d’exposition : fortement exposée, moyennement exposée et non exposée en fonction des données du Réseau de surveillance aérobiologique et à l’aide du système de modélisation développé par Air Rhône-Alpes. Les résultats indiquent que, toutes zones confondues, un quart des ménages comprend au moins un cas d’allergie, proportion significativement plus importante en zone fortement exposée (39%). Depuis 2004, le taux de ménages avec au moins un cas d’allergie a significativement augmenté. De même, la prévalence individuelle de l’allergie à l’ambroisie est de 13% en 2014 (contre 9,2% en 2004) et atteint 21% dans la zone fortement exposée. ambroisie 3 L’Observatoire régional de la santé Rhône-Alpes a mis à jour les données disponibles sur l’ambroisie.

Le Tableau de bord santé-environnement Rhône-Alpes, réalisé avec le soutien de la Région Rhône-Alpes, a pour objectif de décrire la situation régionale sur les différentes thématiques en santé-environnement, d’informer le public et les acteurs sur les liens entre la santé et les facteurs environnementaux, et d’aider les décideurs dans la définition des priorités et actions à mettre en oeuvre. La fiche "Ambroisie et santé" présente les dernières données sur les impacts sur la santé, les consommations et dépenses de médicaments anti-allergiques, la prévalence de l’allergie, le dernier bilan de la surveillance des pollens, ainsi que le bilan de l’enquête menée par l’ARS en 2014 auprès des collectivités concernant la lutte contre l’ambroisie. Lire la fiche "Ambroisie et santé" du tableau de bord santé-environnement >> CLIQUEZ ICI Tous concernés ! (Re)Connaître L’Observatoire des ambroisies a mis en ligne un documentaire vidéo "Ambroisie : des graines, du pollen, et des allergies" qui explique notamment les caractéristiques de cette plante invasive. Voir le documentaire CLIQUEZ ICI Signaler Agir contre l’expansion de la plante requiert l’implication de tous. C’est pourquoi l’Agence Régionale de Santé, la Région Rhône-Alpes, Air Rhône-Alpes et le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) ont mis en place une plateforme pour signaler la présence d’ambroisie par différents canaux : un site internet, une application mobile, un mail ou un numéro de téléphone. Ces signalements sont directement transmis à la commune ou au référent ambroisie concerné qui coordonnera ensuite les actions d’élimination de la plante. -* Sur le site web CLIQUEZ ICI -* ou sur applications mobiles CLIQUEZ ICI -* Par mail CLIQUEZ ICI -* Par téléphone : 0 972 376 888 Accéder à la plateforme "Signalement ambroisie" CLIQUEZ ICI Lutter Pour limiter sa prolifération : >> Eliminer Il faut éliminer l’ambroisie avant le démarrage de sa floraison, pour éviter la production de pollen et limiter la reproduction et l’expansion de la plante. Les plants d’ambroisie doivent être systématiquement détruits, le plus tôt possible. >> Détruire Suivant la taille de la surface infestée et le type de milieu concerné (surface agricole, bords de route, zone de chantier…), la destruction peut se faire par arrachage, tontes ou fauchages répétés menés sur les seules zones contaminées et par le déchaumage de parcelles de céréales envahies. En dernier recours, la lutte chimique peut être utilisée de façon raisonnée, au moyen de produits homologués et en respectant les modes d’emploi. >> Prévenir L’ambroisie colonise divers types de terrains : sols nus, bords de routes ou de cours d’eau, zones de cultures agricoles, terrains vacants, chantiers de construction... Il ne faut pas laisser les terrains nus ou en friche mais les couvrir systématiquement (couvert végétal, protection du sol avec des matériaux bloquant la végétation tels que le paillage ou des copeaux de bois…). La durée de vie dans les sols des graines d’ambroisie étant de plusieurs années, les actions de lutte doivent être menées sur le long terme et être coordonnées. Il en va de la responsabilité de chacun d’agir ! Sources : sante-environnement@ors-rhone-alpes.org ou ORS Rhône-Alpes - 9 quai Jean Moulin - 69001 LYON Sites web : http://www.ors-rhone-alpes.org http://www.ors-rhone-alpes.org/envi...



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF